Kindia

12/07/2020

Kindia la ville COSMOPOLITE!

Manga kindi Camara en a été le premier Roi Yalon-Sosso, venu de Faranah. Il est le père fondateur de KINDIA.

Manga Kindi a eu quelques enfants : son 1er fils est Manga Gnéré, Manga Gnéré a donné naissance à Manga Laye, Manga Laye a eu Kankangni.

Kankangni est le père de Fodé Seydou. Fodé Seydou a eu Fodé Ibrahima. Fodé Ibrahima a donné naissance à Sekhou Bakari Camara. Ce dernier a eu Elhadj Mamadou Camara. Les jeunes frères qui ont accompagné Manga Khindi pour rechercher la nouvelle terre sont: Khaba, Wali, Daba, Gnèguè, Dagui.

Dans leur parcours ils ont trouvé une localité. Khaba a demandé à son grand frère de le laisser vivre là-bas. Manga Khindi accepta et cette localité fût nommée Wouré khaba actuellement appelé Wouré Kaba. Après, dans le haut Tamisso il y a un village appelé Waliya, chez Manga Wali. Dans le bas Tamisso il existe également un village appelé Dabaya chez Manga Daba. Tous les Camara de Kinsan, Linsan, Sougueta sont tous les descendants de Wali Camara. Ceux du bas Tamisso jusqu'à Tambakha et Khonimakha sont les descendants de Daba. Manga Khindi a continué avec ses autres frères et son fils. Ils ont trouvé une brousse ou ils ont résidé.

Cette partie fût nommée Wassi actuellement Wassouma. Les premières localités occupées à Kindia sont :

1- Baren Fori ( découvert par Manga khindi)

2- Tafory Kola Boungni

3- Tafory Sorondo ou Tafory Soumah ta.

4- Tafory Falaya (habité par Balafala Sylla, 1er Sylla à venir à Tafory)

5- Tafory Moussaya (habité par Manga Moussa Sylla)

6- Tafory Siyakhaya7- Tafory Wondesanya (habité par Ibrahima Sylla dit Wondesan)

8- Tafory Dèbaliya (habité par Khamefori Dèbali Sylla)

9- Gandé Golo Camara, chasseur, fondateur de Goléa.

10- Sara Molo Camara, chasseur, fondateur de Molota.

11- Farana frigui, fondateur de friguiagbé, Manga Gnèguè, fondateur de Nakiri Sama ou Samoukiri Yembeta. Walou fils de Manga Gnèguè, fondateur de Samoukiri Waliya. Manga Gnéré fils de Walou, fondateur de Gnéré Samaya ou Samoukiri Samaya. Khamefori Dagui Camara, fondateur de Koba Daguiya ou Koba Pastoria.

Jardin de la Guinée Située à 135 km de la capitale du pays Conakry, Kindia est la capitale de la région de Kindia et le chef-lieu de la préfecture. La commune urbaine de Kindia s'étend sur une superficie de 500 km2. Le relief est constitué de plateaux dont l'altitude moyenne est de 400 m. Le mont Gangan culmine à 1 117 m. Kindia est dotée d'un climat tropical humide. La température moyenne annuelle est de 25,7 °C.

Les précipitations sont d'environ 2 202 mm par an. Les vents dominants sont la mousson et l'harmattan. La commune est arrosée par de nombreux cours d'eau qui alimentent les bassins de la Kolente et du Konkouré. La végétation est constituée de savanes arborées, de savanes boisées et de forêts, dont plusieurs sont classées. Cosmopolite, elle est peuplée en majorité de Soussous et de Peuls.

De tradition agropastorale, elle est souvent qualifiée de « jardin de la Guinée » ou « cité des agrumes » et alimente les marchés urbains en produits vivriers, tubercules, fruits et légumes. Elle fut autrefois le berceau de la banane française. C'est au hangar à bananes, à Nantes, que débarquaient les cargos de marchandises en provenance de Kindia. Si à l'époque coloniale, les cultures d'exportation étaient largement développées, on cherche plutôt aujourd'hui à encourager l'auto-consommation afin de garantir la sécurité alimentaire des habitants.

ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES

La préfecture de Kindia est un des plus grands piliers, sinon le plus GRAND (en toute modestie) de l'économie guinéenne. TOUT réussit à Kania !

A cause de sa diversité démographique, la ville s'est adaptée à toutes les pratiques qui fondent les bases de l'économie. Et cela tombe bien, puisque Dame Nature, dans son immense générosité a fait de cette préfecture une terre fertile, nourrissante et immensément riche. Pour vous permettre de comprendre chers membres du Jury l'immense réservoir que représente cette préfecture, nous vous prions de bien lire chaque ligne de cette présentation.

1- AGRICULTURE : Kindia a la réputation d'être la grange de la Guinée de par ses nombreuses cultures vivrières telles que les mangues, les bananes, les ananas et bien d'autres encore qui y poussent naturellement. Pour marquer un premier arrêt sur image, intéressons-nous à la culture de la banane. Pendant de très longues années, pendant la période coloniale, la Guinée a alimenté les grandes métropoles occidentales. D'ailleurs le mot « banane » en français est un enrichissement de la langue Soussou, une trouvaille des producteurs de la préfecture. Aujourd'hui encore, cette denrée est produite dans plusieurs plantations. Outre la banane, beaucoup d'autres fermes essayent de cultiver à la main des tomates, du maïs, de l'oignon et d'autres légumes. On y trouve aussi, grâce au brassage culturel, des pratiques comme l'élevage de bovins et de poules. La hausse de la productivité est un enjeu majeur pour cette préfecture en perpétuelle mutation. La pratique agricole se modernise : l'utilisation des engrais réglementaires et le perfectionnement des techniques et outils prennent le pas sur la culture sur le brûlis. Les plantations d'ananas, d'anacarde, d'aubergine, etc sont désormais plus prospères.

2- ÉLEVAGE : L'élevage de KINDIA constitue après l'agriculture la 2ème activité pour le développement économique de la ville, il repose sur l'élevage des bovins, volaille, caprins et ovins. Là aussi, une révolution vient de faire son entrée avec le croisement de quelques espèces différentes. La phase expérimentale est toujours en cours.

3- LA CHASSE : Il convient de rappeler ici que plusieurs agglomérations actuelles en zone rurale sont découvertes par des chasseurs. Nous joignons à cet exposé quelques informations relatives à cela. Il s'agit d'une pratique ancienne, qui est en voie de disparition, parce que la plupart des espèces fauniques sont protégées par des conventions auxquelles la Guinée est partie prenante.

4- SITES TOURISTIQUES : Sans exagérer la personnification, Kindia est une belle Dame. Il s'agit de la préfecture de Guinée la plus complète sur le plan de sites aménagés ou non. Le site touristique "Les Eaux de Kilissi", situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville de Kindia, est considéré depuis des années, comme un endroit de découverte et de tranquillité pour les nombreux touristes et les personnes qui désirent un repos du guerrier, loin des bruits de la ville. Avec un espace de 12 hectares, l'accès au site ne coûte que 10 mille francs guinéens (1euro environ). Plusieurs visiteurs s'y rendent par jour. Enfoui dans le beau paysage de la Guinée Maritime, l'endroit est tout simplement un paradis terrestre. Il regorge de choses impressionnantes souvent méconnues. À l'intérieur, vous avez la carte de la République de Guinée, amoureusement dessinée par la Nature elle-même. L'espace renferme également une piscine naturelle, de grandes chutes d'eau etc.

À 25 km de la préfecture de Kindia, dans Kondéyah se trouve l'un des plus beaux espaces aménagés par l'opérateur économique Elhadj Mamadou Sylla. Ce ranch qui renferme une cinquantaine d'espèces animales a longtemps fait l'objet de plusieurs visites touristiques. Ce site est une merveille de par la pluralité des espèces rares qui s'y trouvent. En parlant d'espèces animales, que dire de Pastoria, le centre d'expérimentation de l'institut Pasteur. Sous les deux premières républiques on y trouvait des félins (lions, tigres, panthères noires), ainsi que des singes (toutes les espèces répertoriées) et des serpents (toutes espèces également).

Ce ne sont pas seulement les merveilles de cette ville qui attirent. La préfecture a beaucoup d'autres atouts. Il y a, entre autres, cette force de la nature, le majestueux Mont Gangan, qui garde encore jalousement les traces des hommes préhistoriques. A cela s'ajoutent également les senteurs fraîches du beau fleuve Konkoure, un autre don de la généreuse nature. Kindia représente l'Alpha et l'Omega de ce que la Guinée a de plus beau, de plus authentique et de plus rare!

Resplendissant dans la magnifique forêt de la ville de Kindia, le Voile de la mariée est extraordinaire !

Sensationnelle avalanche d'eau, elle dévoile ses charmes irrésistibles et attire les excursionnistes et même des hommes d'affaires qui sont de passage dans la ville. Ses paysages de rêve et son décor envoûtant vous laisseront sans voix. Très esthétique, elle fait la fierté de la Guinée et fait l'objet de contemplation, de distraction et d'émerveillement de tous ceux qui ont fait le choix de l'admirer ! Faites-y une escale, elle vous en mettra plein la vue !


5- LA PÊCHE : La pêche de KINDIA est artisanale et fluviale. Elle repose essentiellement sur l'approvisionnement des marchés en produits fluviaux destinés à la consommation immédiate et quelques fois à la commercialisation.


6- LA TEINTURE : Ce domaine est transversal. Même s'il est mentionné très clairement qu'il appartient à la rubrique de la Culture, l'artisanat est un domaine qui génère beaucoup d'argent. A Kindia, des pratiques comme la teinture et la saponification sont considérées comme des activités génératrices de revenus à part entière.


7- L'ÉDUCATION ET LA SANTÉ :Nous avons l'université de Foulaya, l'institut Pasteur et le centre d'études en SANTÉ avec des diplômes reconnus à l'international.

8- LA MINE :La mine de KINDIA est une mine à ciel ouvert de bauxite exploitée par la C.B.K (Compagnie des Bauxites de Kindia) qui fait de nos jours la Guinée comme le pays abritant plus du tiers des réserves mondiales de bauxite, avec une production nationale de 60 millions de tonnes en 2018, principalement extraite en Guinée maritime par trois entités, dont la Compagnie des Bauxite de Kindia (C.B.K) pour 6% de la production.

Kindia abrite aussi la première région militaire de Guinée, dont le siège se trouve au camp Kèmè Bouréma, connu à l'ère coloniale sous l'appellation de "Camp Galliéni". En 1960 on lui a donné le nom du général Kèmè Bouréma Touré, le plus jeune frère de Samory Touré.

9- TRANSPORT :Les motos et les tricycles gagnent du terrain dans la commune urbaine de Kindia. Plusieurs citoyennes jettent leur dévolu sur ces motos. Certains jeunes ont choisi ces engins pour joindre les deux bouts. Nombreuses sont ces citoyennes qui se bousculent pour emprunter ces engins.

Venez décourvrir Kindia la merveilleuse dame de la République de Guinée.